Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Crisis 2014

4 Novembre 2014 , Rédigé par Baratzanthatul

Ce weekend, c'était Crisis à Anvers. Comme de nombreux figurinistes, j'y ai été faire un tour. C'était la 5ème année consécutive pour moi.

 

Le mot d'ordre avant d'entrer était simple: des achats pour In Her Majesty's Name. Que ce soit au niveau des figurines pour jouer ou des décors pour créer la table. La liste d'achats était assez courte:

- Lady Ellendeanne (Micro Art Studio)

- Une commande de petits accessoires chez Thomarillion

- Les civils 1, civils 2, et la fille du gouverneur de chez Black Scorpion

- Une boite de soldats britanniques de chez Warlord Games (à se partager avec mon adversaire)

 

Au final, même si le mot d'ordre a globalement été respecté, la liste d'achats est bien plus longue

- Lady Ellendeanne et la voiture issue du Kicksarter (Micro Art Studio)

- Une commande de petits accessoires chez Thomarillion

- Les civils 1, civils 2, et la fille du gouverneur de chez Black Scorpion

- Une boite de soldats britanniques de chez Warlord Games (à se partager avec mon adversaire)

- Le pub de chez Warbases (pas présent sur la photo)

- Un  tapis roulant, des caisses et un set de bar (Ainsty Castings)

- Un Canal Bridge (Sarissa Precision)

- Une série de socles et d'élements de décors de chez Micro Art Studio. Un vendeur bradait les éléments Micro Art à 2 euros par emballage et, en plus, 5+1 gratuit. Comment résister à des prix pareils...

 

Après cette partie achats, mes impressions. Il semble que les organisateurs ont particulièrement soigné cette édition. En plus des nombreux bonus à l'entrée, les allées étaient plus larges que celles de l'année passée et le problème de l'enfumage de la première partie du hall a été résolu.

Au niveau du Bring and buy, il était toujours aussi fourni. Etant donné qu'il était largement dominé par Wh40K (comme chaque année) et par pas mal de 1/72 (heureusement que je n'en monte plus trop en ce moment car il aurait fallu une remorque à la voiture, sinon), je n'y ai rien acheter. J'ai dû y voir sans el le savoir Benoit de Panique dans la vitrine et le PoussePlomb.

Crisis 2014
Lire la suite